Olympe, fille de Zorro

Olympe : “Tout est jeu. A l’intérieur de ce jeu, je suis tout le temps la même, parfois mystique puis cruelle à l’extrême, parfois incroyablement enjouée. Je joue, je m’investis sans m’engager. Comme une eau qui ruisselle.”

Un personnage décalé, Olympe, invite ses semblables à venir visiter quelques pièces de son château intérieur. Dans un univers de conte de fées singulier, les spectateurs croiseront des créatures étonnantes. Olympe se questionne sur l’être féminin, son rapport à l’autre et fait partager ainsi ses doutes et ses peurs, ses désirs et ses fantaisies. De même qu’une peinture peut accueillir une grande quantité d’abstractions, ce spectacle se présente comme un voyage intérieur dont le fil narratif ne correspond pas à une logique objective mais livre son sens au niveau de l’intuition.